Thursday , September 29 2022

Et si l’astronomie réduisait son empreinte carbone ?

Des missions spatiales plus “vertes” ? L’observation des étoiles émet une quantité non négligeable de CO2 et face à l’urgence climatique, les astronomes doivent réduire l’empreinte carbone de leurs infrastructures de recherche, selon une étude qui suscite le débat.

Selon de premières conclusions, publiées lundi dans Nature Astronomy, l’activité totale de ces instruments, depuis leur mise en fonction, a produit au moins 20,3 millions de tonnes de CO2, l’équivalent du bilan carbone annuel de l’Estonie ou de la Croatie.

Par astronome, cela représenterait des émissions annuelles de 1,2 million de tonnes.

Une quantité quasi “cinq fois plus élevée” que celle engendrée par les vols aériens des astronomes, lorsqu’ils se déplacent pour raisons professionnelles, souligne l’étude. “La communauté des astronomes discute actuellement de la réduction de l’empreinte carbone liée aux transports, ainsi qu’à l’activité des supercalculateurs”, explique à l’AFP Jürgen Knödlseder, directeur de recherche CNRS et auteur principal de l’étude. “C’est bien, sauf qu’ils ne voient pas l’éléphant dans la pièce: la question des infrastructures”.

Pour évaluer la taille de “l’éléphant”, le chercheur a passé au crible 50 missions spatiales et 40 installations d’observation au sol: télescopes Hubble, Max Planck, missions d’explorations Insight (Mars), sonde Rosetta (comète “Tchouri”), Très grand télescope (VLT) au Chili…

Il aurait fallu idéalement tenir compte des matériaux de construction, des coûts d’exploitation, de la consommation d’électricité…. Mais ces données étaient souvent indisponibles, parfois par manque de transparence de la part des agences spatiales, explique Jürgen Knödlseder, qui travaille à l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse.

Check Also

Huit applications utiles pour votre apprentissage en ligne

L’utilisation d’outils en ligne peut rendre la navigation dans le processus d’apprentissage en ligne un …

Leave a Reply

Your email address will not be published.